Tout savoir sur le Drone Racing

Course de drone : la nouvelle discipline

Vous pensiez tout savoir sur les drones ? Savez-vous qu’aujourd’hui, le monde du drone ne se limite plus au divertissement, loin de là, et devient un sport à part entière doté de ses propres compétitions, nationales et internationales ? Les avancées technologiques permettent en effet de proposer des appareils toujours plus performants, pouvant atteindre des vitesses de pointe dépassant les 250 km/h, autorisant un pilotage de plus en plus précis et des figures acrobatiques spectaculaires.
Pour tout savoir sur la pratique du Drone Racing, ou drone de course, c’est par ici !

Le Drone Racing, qu’est-ce que c’est ?

Drone racer asso
© La Fédération Aéronautique Internationale

Le Drone Racing en FPV (First Personne View, pilotage en immersion ou vue à la première personne) est une discipline passionnante et en plein essor. Il s’agit d’un sport dans lequel les participants contrôlent des drones équipés de caméras dont l’image est renvoyée au pilote via un écran, des lunettes ou un casque FPV. On notera tout de même que pour la majorité des pilotes, FPV veut avant tout dire lunettes d’immersion. Riche en sensations fortes, cette pratique permet une immersion totale dans le décor et offre davantage de précision au pilote.Si aujourd’hui le FPV est très à la mode et que les constructeurs proposent de plus en plus ce système aux nouveaux acquéreurs (comme DJI et son nouvel écran intégré sur le P4 Pro par exemple), il ne conviendra pas à tous les pilotes et s’adresse avant tout aux plus expérimentés.

Les origines du Drone Racing FPV

C’est en Allemagne, en 2011, qu’ont commencé les premières courses de drones avec un certain nombre de pilotes amateurs se réunissant pour des courses semi-organisées à Malsch, près de Karlsruhe.

En France, la discipline a vu le jour au sein d’une commune en Haute Savoie, au nom d’Argonay près d’Annecy. Le FPV Racing fut organisé par l’association d’aéromodélisme AIRgonay, qui a été la première à pratiquer le FPV Racing dans une forêt sous forme de course, en 2014. La compétition a rassemblé 24 pilotes de haut niveau.

© Association Air

Caractéristiques des drones de course FPV

Bien que n’importe quel drone puisse être utilisé pour la course, les ligues de course FPV compétitives exigent des drones spécifiques pour répondre à certaines normes.

Un châssis renforcé

Les drones racing sont ainsi équipés de châssis résistants aux chocs et sont capables de réaliser des acrobaties impressionnantes sans que le drone n’en pâtisse. Ils sont aussi d’une stabilité à toute épreuve. Dotés des dernières technologies électroniques et des matériaux composites (comme le carbone, extrêmement léger), ils sont conçus pour la vitesse et l’agilité, contrairement aux drones de photographie/vidéo qui se concentrent davantage sur le vol stationnaire.Une conception de drone de photographie aura typiquement quatre moteurs configurés dans un X-modèle, tous également espacés l’un de l’autre. Un modèle de course aura généralement ses quatre moteurs configurés selon un modèle en H configuré pour pousser le drone vers l’avant, pas vers le haut.

Drone de course
Caracteristiques drone de course fpv

Les pales d’hélices


Le nombre de pales d’hélices est une autre caractéristique spécifique de la course de drones. Les hélices à 3 ou 4 pales (au lieu de 2 pales) ont un diamètre plus court permettant un châssis plus petit avec des capacités d’accélération et de maniabilité accrues. En raison de leur poids léger et de leurs moteurs électriques avec de grandes quantités de couple, les drones peuvent accélérer et manœuvrer très rapidement et avec une grande précision. Cela rend les commandes très sensibles et nécessite un pilote avec des temps de réaction rapides et une main ferme.

La transmission radio FPV

Le vol FPV signifie que les pilotes ne voient que ce que voit le drone. L’image est transmise par radio (généralement 2,4 GHz ou 5,8 GHz de fréquence, 1,3 GHz pour une transmission à distance) vers des lunettes ou bien un casque porté par le pilote. La télécommande, le drone et les lunettes sont connectés par radio et doivent transmettre avec une vitesse et une fiabilité suffisante pour permettre un contrôle efficace.

Si les lunettes sont évidemment portées par les pilotes, il est à noter que les spectateurs peuvent aussi en utiliser. Ils n’ont alors qu’à commuter la fréquence sur le canal du coureur qu’ils souhaitent suivre. Le prix des lunettes FPV varie fortement, allant de 40$ (33€) à 800$ (664€).

Drone Racing FPV League
Lunette FPV

Il va de soi que les lunettes les plus onéreuses offrent davantage de fonctionnalités et sont plus performantes. Certaines de ces fonctionnalités incluent notamment un large champ de vision (FOV), la diversité du récepteur, la vidéo HD numérique, le suivi de la tête, les paramètres de fréquence multiples, les paramètres de bande et la fonctionnalité d’enregistrement DVR (enregistreur vidéo numérique).

Quelles institutions régissent la discipline ?

Reglementation drone racing

Pour le moment, le FPV Racing est une activité qui en est à ses débuts. De plus en plus de compétitions sont organisées en France et à l’international, bien que l’on n’en compte que quelques dizaines à ce jour. Ce chiffre devrait toutefois augmenter dans les mois à venir. Aucune entité ne dispose par ailleurs du monopole de l’organisation des compétitions, encore en plein développement.

© Fédération Française d’Aéromodélisme

Sur le plan national, la FFAM (Fédération Française d’Aéromodélisme) dirige un championnat de France. Pour y participer, il faut une licence FFAM donc être inscrit dans un club.

©European Rotor Sports Association

Au niveau européen, c’est l’ERSA (European Rotor Sports Association) qui gère les compétitions et il est nécessaire d’avoir une licence FAI.

©La Fédération Aéronautique Internationale

La Fédération Aéronautique Internationale (FAI) est quant à elle l’organe directeur mondial des sports aériens et gère également les définitions des vols spatiaux habités. Elle est responsable de l’organisation de la première compétition mondiale de course de drones.

Les compétitions officielles de drone de course FPV

Drone Racing FPV Cup
Drone Racing League World Championship in Phoenix

Le premier championnat du monde de drones a eu lieu en 2018 à Shenzhen, en Chine. Il s’agit du World Drone Racing Championship. Cet événement officiel, organisé par la FAI récompense celui ou celle qui a su piloter son drone avec le plus d’adresse et de vitesse dans un circuit particulièrement relevé.

Renouvelé en 2019 et normalement prévu chaque année, plusieurs épreuves y sont organisées entre des pilotes sélectionnés par leur pays ou par la Fédération et répartis en plusieurs catégories (en individuel ou par équipe, avec un classement spécifique complémentaire pour les femmes et les juniors). Après plusieurs courses de qualification, les équipes de pilotes tentent d’atteindre la finale pour espérer décrocher le titre de champion du monde de drone.

Concernant le déroulement du championnat, l’objectif est simple : être le premier à franchir la ligne d’arrivée. À l’aide d’un appareil multi rotor avec au moins 3 moteurs et pesant moins de 1 kg, chaque pilote de drone doit prouver ses capacités sur un parcours spécialement conçu pour l’occasion. Les courses durent environ 3 minutes et comporte plusieurs obstacles qu’il faut négocier à l’aide de la caméra embarquée présente sur le drone FPV des participants. 

Notons qu’avant que la FAI ne lance son championnat du monde, d’autres ligues professionnelles avaient commencé à organiser des compétitions dédiées aux meilleurs pilotes professionnels du monde. Le championnat de la Drone Racing League (la plus ancienne ligue professionnelle américaine) existe ainsi depuis 2016, à l’instar du Drone Worlds de la Drone Sport Association (DSA), ou encore les DHL Champions Series, fondées par l’entreprise DHL en partenariat avec la DR1 Racing, qui organise depuis quelques années des courses à travers le monde.

Kang Chang-hyeon, le champion du monde de Drone Racing FPV

Champion du monde drone racing fpv
©Bangkokpost

Depuis 2019 et la dernière « Coupe du monde » de drones (la pandémie de Covid ayant causé l’arrêt des compétitions officielles l’année suivante), le titre de champion du monde est détenu par Kang Chang-hyeon, sud-coréen de 18 ans. Ce jeune prodige a fait l’objet d’une couverture médiatique importante récemment, après avoir annoncé qu’il songeait à prendre sa retraite prochainement. S’il est encore très jeune, il se dit conscient que la pratique du drone de course exige des réflexes, un sang-froid et une acuité visuelle hors-normes, performances qui diminuent fortement avec l’âge. L’actuel numéro 1 mondial est dans la ligne de mire de Jeong Ryeo-won, 12 ans.

©South China Morning Post

Qui peut devenir drone racer ?

Tout le monde ! Voilà une nouvelle qui ravira les passionnés de drones. S’il vous est déjà arrivé de piloter de petits engins pour de la photo ou de la vidéo, vous pouvez aisément vous amuser avec quelques amis en organisant quelques courses entre vous. Scoop : c’est moins cher que la Formule 1 et cela vous procurera des sensations inégalables. Ce sera aussi l’occasion de retrouver des personnes de tous les horizons, des passionnés de développement informatique et d’électronique ou encore d’autres experts en montage de drone.

En combien de temps peut-on devenir un « bon » pilote FPV ?

Bon, être pilote est une chose, mais comment devient-on un « bon » pilote ? Ce n’est pas une mince affaire. Cela demande du temps, et de s’investir pleinement dans la discipline, à l’image des autres sports. Vous devez dans un premier temps vous inscrire dans un club de drone près de chez vous et souscrire à une licence. Ensuite, il n’y a pas de recette miracle, il faudra vous entrainer, encore et encore, tout simplement. Il existe deux types de disciplines : le freestyle et la course. Il est nécessaire de s’entrainer régulièrement et tester tous les types de vols et d’entrainements pendant quelques mois.

Top 5 des meilleurs drones de course

Voici une sélection de cinq drones qui figurent à ce jour, selon nous, parmi les plus performants du marché :

5- Eachine E58 FPV WIFI : Idéal pour s’initier à la course de drone en raison de son petit prix et de sa fiabilité, ce drone E58 FPV du fabricant Eachine affiche le meilleur rapport qualité/prix ! Paramétrable sur 3 modes de vitesse : vitesse basse, vitesse moyenne et grande vitesse, il permet de se faire la main et de monter progressivement en compétence.


4- Walkera Rodeo 110 : Le drone Walkera Roedeo 110 est un quadricoptère compact et minuscule, surtout approprié au vol d’intérieur (ou extérieur mais dans des conditions climatiques clémentes du fait de sa conception légère qui ne résiste pas au vent violent). Il peut être utilisé pour faire de la course FPV en capturant les images avec sa caméra HD et en les renvoyant avec sa transmission vidéo de 5,8 GHz.


3- Parrot Bebop 2 avec casque VR FPV : D’une robustesse à toute épreuve, conçu pour voler en extérieur comme en intérieur, il s’agit du premier drone de loisir de moins de 500g proposant une autonomie de 25 minutes. Grâce aux luettes Parrot Cockitglasses, vous visualisez vos vols comme si vous étiez à bord !


2- Walkera F210 FPV Racing : Spécialement conçu pour la course, avec ses pointes de vitesse et sa vélocité, le plaisir de vol procuré par le F210 est incomparable. Le récepteur a été optimisé pour améliorer la vitesse de réponse et la technologie Flight Control adopte le dernier système de contrôle de vol F3D, développé pour fournir une expérience de vot haute performance au pilote. Ce drone de course réagit avec une vélocité impressionnante lors des accélérations brutales comme lors des freinages d’urgence.

1- DJI Spark avec lunettes VR : Il était logique qu’un drone de ce fabricant, leader mondial en matière de vente de drones, figure dans ce classement. Le Spark est un mini drone doté de toutes les technologies de pointe de son fabricant. Sa vitesse de pointe de 50 km/h et sa capacité d’accélération phénoménale en font un drone très apprécié des pilotes de courses.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
28 × 13 =